L’amour avec un grand « C » comme Chien et Chat !

par Navaill

Être comme chien et chat : Ne pas s’entendre, se chamailler. Les chats et les chiens sont deux races qui ne peuvent pas se supporter.

Nombreuses ont été vos interrogations concernant la cohabitation chien et chat entre Makie et Mulane, mes deux adorables boules de poils.
Aujourd’hui je vais à l’encontre de cette fameuse citation qui pour moi n’a plus aucun sens. Je prends le temps de vous parler de l’arrivée de chacune à la maison, de leur cohabitation et des raisons qui les ont rendu si complices. Une chose est sûre, depuis qu’elles sont là, ma vie a changé.

MakieMakie, née le 12 avril 2016
100 grammes et 12 centimètres

C’est en juin 2016 qu’une petite femelle « chat de gouttière » a élu domicile chez nous. A l’époque, je rêvais d’adopter un « Sacré de Birmanie », mais mon budget ne me le permettait pas. J’ai donc entrepris des recherches sur le bon coin, en actualisant la page toutes les heures jusqu’à tomber sur la perle rare. Un beau jour, une annonce a attiré mon attention. Une dame habitant à quelques kilomètres de Lille avait publié une photo de 4 chatons. Trois d’entre eux étaient noirs et une seule femelle se distinguait par sa clarté ! C’était un premier point positif : Elle avait des traits physiques semblables au chat de mes rêves.

 

Makie réclame

 

Sans jamais l’avoir vu, j’ai tout de suite senti qu’elle ferait partie de ma vie. J’ai donc contacté la propriétaire pour planifier une rencontre. Et là, ça a été « une évidence évidente » pour ne pas dire mieux ! Ses yeux bleus, son petit strabisme et son pelage beige nous ont tout de suite fait craquer, c’était elle et pas une autre. Elle avait cette chose que les autres n’avaient pas, un regard, une attitude, une façon de communiquer… Et son petit plus, c’était son museau en « Yin & Yang ». Alors c’était d’accord, elle rejoindrait la maison le plus vite possible. L’attente a été très longue jusqu’à ce que notre emménagement soit fini, mais malgré les cartons sa place l’attendait.

Pourquoi Makie ?

« Maki », ce prénom me trottait dans la tête depuis quelques temps. Étant #foodlovers et plus précisément #japaneselovers, je trouvais que ce prénom était totalement adapté à nos goûts et notre style de vie. Plutôt masculin, il m’a semblé évident d’y ajouter un « e » pour que les autres chats ne se moquent pas d’elle ! Et puis c’est original, non ?

 

Makie sieste

 

Une nouvelle vie qui débute…

Étudiante à ce moment-là, j’étais en cours à 2 minutes de l’appartement et passais la voir à chaque fois que j’avais une pause. Les premiers jours n’ont pas été très amusants, ni pour elle, ni pour nous. Nous avons fait pas mal d’aller-retour chez le vétérinaire… Née au cœur d’une famille nombreuse et entourée de beaucoup d’animaux (chiens, chats, cochons-dindes, poules…), la petite Makie avait développé une gale d’oreille et était infestée de puces. Dur dur de devoir désinfecter l’appartement alors que l’on venait d’y élire domicile. Et encore plus dur de la voir dans cet état ! Mais tout s’est très vite réglé…

 

chat allongé

 

Une relation plus que fusionnelle

Un vrai pot de glue. Depuis toute petite, elle s’est mise à me suivre partout, je n’avais plus d’intimité ! Makie et maman font la cuisine, Makie et maman se lavent ensemble, Makie et maman regardent un film, Makie et maman – aux toilettes – ! C’était impressionnant. Elle avait toujours ce besoin d’être en contact avec ma peau. Ses coussinets devaient toujours être posés sur moi et elle en venait même à dormir sur mon visage. Je pense qu’elle n’avait jamais reçu autant d’amour auparavant, ballotée par les enfants et délaissée par sa mère, elle a trouvé en nous une vraie famille.

 

chat allongé fleur

 

Elle a su nous rendre l’amour qu’on lui portait en étant un chaton adorable, sans jamais faire aucune bêtise, en étant propre très vite et en clignant en permanence des yeux pour dire « I love you ».

 

Quelques mois plus tard…

chien shiba 2 moisMulane, née le 21 novembre 2016
320 grammes et 21 centimètres

Lorsque Makie avait 9 mois, sa petite sœur est arrivée. Leur histoire d’amour a débuté le 5 janvier 2017, lorsque Mulane, un petit Shiba de 2 mois et demi a rejoint l’appartement à son tour.

Le problème d’avoir un grand cœur c’est d’avoir de l’amour à revendre ! Était-ce raisonnable ? Je n’en sais rien, mais l’envie était bien présente et la maturité aussi… Tout a commencé par curiosité. Je me suis intéressée aux Shiba, ces chiens au caractère bien trempé et à la bouille de renardeau. Nous avons lu des tonnes d’articles qui disaient que cette race était très spéciale, et qu’avant de se lancer dans l’adoption, le sujet devait être mûrement réfléchit. On dit souvent que les Shiba ont un quart chien, un quart chat, un quart singe et un quart humain. Ils sont très indépendants, pour faire simple, les câlins c’est pas tous les jours ! (Bien qu’elle soit finalement l’exception qui confirme la règle). Mais tout cela ne nous faisait pas peur.

Pourquoi Mulane ?

Dans un premier temps car c’était l’année des « M », comme pour Makie. Mais aussi parce-que ce prénom reflétait à la fois ses origines japonaises, (bien que le dessin animé « Mulan » soit chinois, ses yeux étaient tout autant bridés ! lol) et l’image d’une princesse indépendante. On était dans le vrai ! J’y ai aussi ajouté un « e » pour lui donner un premier point commun avec sa grande sœur. Nous avons eu Mulane dans un élevage en Belgique qui porte le nom de « Woefkesranch ». Si vous avez des questions à ce sujet, n’hésitez pas à me les poser en commentaires.

 

shiba mignon

 

La rencontre !

Nous avons décidé dans un premier temps de faire renifler à Makie un plaid imprégné de l’odeur de Mulane. C’était un chiot qui sentait très fort, une odeur particulière d’élevage qui a mis quelques semaines à disparaître complètement. Cette première approche a permis au chat d’appréhender l’inconnu, elle qui ne connaissait ni les odeurs de l’extérieur, ni celles d’autres animaux… C’était un chaton qui ne sortait pas car nous étions situés au 3ème étage, en plein centre de Lille.

Nous avons ensuite posé Mulane par terre dans l’appartement pour qu’elle puisse découvrir d’elle-même son espace de vie et faire connaissance avec sa nouvelle colocataire ! C’était tellement mignon, elles se cherchaient toutes les deux avec un air curieux mais méfiant.

 

 

J’avais peur qu’une jalousie s’installe, surtout du côté de Makie qui était si fusionnelle avec moi. Il a donc fallu mettre en place des expériences positives pour permettre une cohabitation harmonieuse. L’avantage a été que Mulane était petite et donc pour elle la cohabitation a toujours existé. D’où le fait qu’elle n’est pas été agressive. Il a tout de même fallu l’éduquer et façonner son obéissance, mais aussi faire en sorte qu’elle respecte l’indépendance de Makie. Pas facile lorsqu’elles vivent toutes les deux dans un espace restreint…

 

chien chat

 

Mulane était un petit chien énergique (elle l’est toujours d’ailleurs), avec un besoin perpétuel de taquiner, de chercher le contact et de jouer. Que ce soit avec Makie ou avec nous. Elle avait la manie de se coucher en fixant sa soeur et lui sauter dessus comme si c’était un jouet. Au début, Makie la maîtrisait puisqu’elles faisaient toutes les deux la même taille ! Mais par la suite les bagarres sont devenues plus musclées. Heureusement, nous avions « appris » la délicatesse à Mulane. Ce qui leur a permis de ne jamais se blesser.

 

chien chat jeu

 

Puis il a fallu développer avec Mulane le « pas bouger » et le « tu la laisses ». En clair, des ordres de respect indispensables. Pour faciliter leur entente, il fallait contrôler un maximum la situation. Ce qui a été le plus compliqué c’était que chacune comprenne quels étaient les jouets de l’autre. Forcément ceux de sa sœur sont toujours plus rigolos… Tout comme les friandises. Sur ce point là ça a toujours été l’anarchie, mais bon des enfants parfaits ça n’existe pas lol. La journée elles se débrouillaient à deux et dès que nous étions là, nous restions attentifs à leurs attitudes. Je tenais réellement à instaurer des « règles », car mon but n’était pas de faire vivre à l’une et à l’autre une cohabitation pesante.

 

chien chat mignon

 

Et voilà aujourd’hui 2 ans qu’elles cohabitent ensemble

Aujourd’hui elles s’amusent toujours ensemble, se courent après dans le jardin (elles ont la chance de pouvoir en avoir un). Makie a apprit à apprécier le monde extérieur, qui lui permet de « souffler » lorsqu’elle le souhaite. Et je pense que c’est tout de même très important qu’elle puisse enfin vivre sa vie de chat.

 

chien chat sieste

 

Respectez la règle des 3D. Augmentez la Durée de vos promenades avec votre chien, puis la Distance et enfin les Distractions. Cela lui permettra d’être stimulé sans avoir besoin de votre chat et donc de lui foutre la paix !

Depuis, Mulane a bien grandit, son côté indépendante s’est atténué, elle est devenue très câline, voire aussi collante que Makie petite. Les rôles se sont un peu inversés et je les sens épanouies toutes les deux. Elle s’apprête dans quelques mois à câliner avec Maïko, un mâle de 2 ans qui lui offrira je l’espère de magnifiques petits Shiba. Avec qui bien entendu, il faudra tout recommencer à zéro.

 

chien chat canapé

 

Le mot de la fin

Pour tout(e)s celles et ceux qui hésitent a adopter un petit nouveau ou une petite nouvelle dans la famille, étudiez le sujet. Ne faites pas ça à la légère, c’est très important. Étudiez la race du chat ou du chien que vous souhaitez accueillir, en privilégiant les caractères tranquilles (même si ce n’est pas du tout ce que j’ai fait). J’ai pris le risque, mais il a fallu l’assumer. Et avec de la patience et de l’amour, j’y suis arrivé. Ne cassez pas les liens déjà créés avec votre animal de compagnie. Adaptez vous le plus possible, soyez courageux, mais ne renoncez pas pour autant à cette aventure incroyable.

N’hésitez pas à me laisser un petit commentaire, j’ai hâte de vous lire !

Hop !
Navaill ♡

6 commentaires

Mandy 22/02/2019 - 12:21

Super article. Nous avons aussi un Shiba qui a maintenant 4 ans. Il s’entend tellement bien avec les chats, c est juste génial. J’aimerai pouvoir en dire autant lorsqu’il croise un autre chien mâle 😅. Je ne savais pas que tu avais un blog à côté d’ insta. 👌
Mandy

Reply
Navaill 28/02/2019 - 10:14

Hello Mandy !
Je suis contente de lire un témoignage qui se rapproche du mien ! En effet, entre mâles dominants, il y a souvent moins de douceur :p Merci pour ton commentaire sympathique en tout cas, c’est motivant pour en rédiger d’autres 🙂

Reply
cecilia_cherieblossom 09/12/2018 - 21:38

Cet article est beaucoup trop mignon 🙂 Comme quoi chat et chien ce n’est pas incompatible haha

Reply
Navaill 10/12/2018 - 14:04

Coucou Cécilia, merci pour tes commentaires à chaque fois, j’adore ! Et en effet, l’amour inconditionnel est possible entre chiens et chats 😀

Reply
Emma 30/11/2018 - 16:32

Je me vois dans cet article, je souhaite moi aussi (dans quelques temps une fois que je serais correctement installée) d’adopter un Shiba et un Sacré de Birmanie (ou un « chat de gouttière » avec les mêmes traits caractéristiques tout comme Makie)
En tout cas je suis fan de ces boules de poils 😻

Reply
Navaill 05/12/2018 - 14:58

Je suis contente d’apprendre que tu as les mêmes désirs que moi, en tout cas si j’ai un conseil à te donner, fonces ! Si tu fais les choses bien, avec réflexion, patience et maturité, tu n’as pas de craintes à avoir. Gros bisous ma belle 🙂

Reply

Laisser un commentaire